Accompagnement des personnes LGBTQIA+

Il n’est toujours pas facile et naturel de parler de son identité de genre ou de son orientation sexuelle, encore moins dans un cadre thérapeutique ou médical. Encore vulnérables et stigmatisées, les personnes LGBTQIA+ ont besoin d’avoir des garanties quant à la bienveillance de l’accompagnement thérapeutique dont elles pourront bénéficier par un thérapeute sans jugement et au fait des problématiques spécifiques qu’elles peuvent rencontrer.

Venez comme vous êtes.

 

Une personne ne saurait bien évidemment pas se résumer à son orientation sexuelle ou à son identité de genre. Ainsi, dans l’absolu, une personne homosexuelle n’ayant pas de difficultés particulières dans sa vie n’aura pas besoin de consulter un thérapeute, quand une personne hétérosexuelle en proie à des maux pourra quand a elle en avoir besoin.
Dans les thérapies que je propose, ce n’est pas la question de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre qui va fixer l’objectif de l’accompagnement, mais bien ce sur quoi on veut agir. L’homosexualité, bisexualité, etc. ne sont pas pour moi un sujet d’intervention en tant que tel.

Oui, mais… L’identité de genre et/ou l’orientation sexuelle peuvent provoquer souffrance chez certaines personnes. Or, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans ou appartenant à d’autres minorités sexuelles et de genres sont, dans leur ensemble, plus vulnérables psychiquement. Elles sont ainsi plus sujettes que la population générale au stress, à l’anxiété, aux épisodes dépressifs, aux abus de substances, aux addictions ou aux risques suicidaires. Sans parler d’une estime de soi souvent plus faible.

Pourquoi une spécialisation dans l’accompagnement des personnes LGBTQIA+ ?

 

L’homophobie, la transphobie et l’hétérosexisme ont des impacts réels et non négligeables sur la santé mentale d’une personne LGBTQIA+. Les grilles d’analyse thérapeutiques sont parfois obsolètes et la situation est encore plus dramatique quand en plus elles émanent de médecins et thérapeutes, qui ont une position d’autorité aux yeux de leurs patients.
En résultent alors intériorisation d’attitude négatives, image négative de soi, symptômes dépressifs ou anxieux, envies suicidaires etc.

C’est pourquoi il est important que le thérapeute, dans sa pratique, créé un lieu exempt de violence, un cocon de bienveillance.

Les thérapeutes spécialisés auprès de la clientèle LGBTQIA+ se doivent de connaître les particularités du développement identitaire qui peuvent avoir un impact sur les personnes issues d’une minorité sexuelle ou de genre: les concepts de non-binarité du genre, les différentes dimensions de l’orientation sexuelle, l’impact et les manifestations de l’homophobie ou de transphobie, le processus identitaire, etc.

Une attitude d’ouverture est nécessaire pour accueillir la personne qui consulte et créer un cadre thérapeutique sécuritaire.

Les thématiques abordées en séance peuvent être très variées et ne sont pas nécessairement spécifiques aux personnes LGBTQIA+.

Vous appréhendez une échéance professionnelle ? Vous avez des troubles du sommeil en raison de votre environnement de vie ? Vous êtes anxieux à l’idée de passer un examen ou le permis de conduire ?

L’objet de votre consultation ne nécessitera peut-être pas d’aborder votre orientation sexuelle ou identité de genre mais il est important que vous sachiez que vous pouvez en parler avec moi de manière libre et sereine si besoin.

Dans ma pratique thérapeutique, je ne considère pas l’orientation sexuelle comme quelque-chose de binaire et fixe et je ne pratique pas non plus la présomption d’hétérosexualité. Je laisse plutôt chaque personne dévoiler la manière dont elle vit ou veut vivre ses relations amoureuses et sexuelles au moment où elle se sent suffisamment confortable

Je considère que toutes les identités sont légitimes et garanti que la personne accueillie sera libre d’explorer ses sentiments, ses pensées et attirances sans craindre de jugement sur son cheminement identitaire.

C’est à travers ces explorations, dans un espace sécuritaire, qu’une personne pourra s’épanouir au niveau personnel, sexuel et relationnel, cheminer vers l’acceptation de soi et de ses besoins ainsi que négocier des relations saines avec son entourage.

Enfin, il m’est important de respecter le nom et les pronoms que chaque personne choisit d’utiliser, et ce, de manière non figée dans le temps. Respecter l’auto-détermination d’une personne est important pour créer un lien de confiance, élément essentiel dans la relation thérapeutique.

Sur quoi porte l’accompagnement ?

 

Si les thérapies que je propose peuvent améliorer la qualité de vie au quotidien de tout à chacun, elles peuvent également répondre à certains des besoins spécifiques des personnes LGBTQIA+ :

  • Renforcer la confiance en soi et l’estime de soi pour affronter le coming-out, l’exclusion, une transition de genre.
  • Renforcer les liens avec l’entourage, développer l’adaptabilité, lutter contre l’isolement.
  • Aider à gérer ses émotions en particulier le stress, l’anxiété, la peur.
  • Préserver sa santé, combattre les tensions musculaires, soulager les douleurs, améliorer le sommeil, lutter contre la dépression.
  • Accompagner les traitements des hépatites et du VIH. Favoriser la prise de traitements, soulager les effets secondaires.
  • Combattre certaines dépendances liées aux addictions prises en charge.
  • Accompagner les personnes transgenres dans leur parcours de transition.
  • Accompagner les futurs parents dans les parcours de PMA ou de GPA.

Rencontrez un thérapeute bienveillant dans un lieu safe ou en téléconsultation.